Le vrai visage du Pérou se dévoile lors d’une randonnée

Un voyage responsable au Pérou est le meilleur moyen de rencontrer ses habitants. C’est aussi une occasion de faire un bain de langue et de pratiquer son espagnol. Toutefois, c’est quoi être un touriste responsable ? Quels sont les endroits du pays qui peuvent être visités, hors des sentiers battus ?

Le tourisme responsable, un état d’esprit, une attitude, mais surtout un comportement

Le tourisme responsable est un état d’esprit, un comportement. Il se traduit par des gestes très simples, faciles à adopter. En fait pendant d’un voyage, vous auriez un impact positif sur les populations des lieux visités au moment de votre visite. Lors de vos achats, vous essayez autant que possible de consommer les produits locaux. De cette manière, vous participez à faire tourner l’économie de la région. Parallèlement à cela, être un touriste responsable, c’est aussi réduire son impact sur l’environnement. Pour y arriver, vous pouvez adopter des gestes faciles à réaliser. Pendant votre voyage au Pérou par exemple, vous allez respecter les endroits visités c’est-à-dire à ne pas salir. Vous ne jetterez pas vos ordures n’importe où. La bonne attitude est de les garder sur vous et de les ramener à votre hôtel. C’est aussi valable pour vos piles usagées ou autres choses. Ensuite, n’utilisez pas de sac en plastique, optez plutôt pour les sacs en papier ou en tissu. Demandez aux vendeurs ou aux responsables de l’hôtel si vous n’avez pas les moyens d’avoir un sac en papier.

Maras et Moray, des endroits loin du tourisme de masse

Le meilleur moyen pour découvrir le véritable visage du Pérou est d’éviter les autos tours. Partez plutôt pour des randonnées intimistes, à la rencontre des Péruviens. La vallée sacrée des Incas qui se trouve autour de Cusco est un endroit propice pour ce type de séjour. Au cœur de cette région chargée d’histoire, vous pouvez visiter les salinas de Maras et le site de Moray. Ce parcours sera à faire à pied. Pour en savoir plus  sur les destinations de la Bolivie, renseignez-vous auprès des agences spécialisées. Maras est connu de par le monde via des cartes postales montrant des terrasses se trouvant sur le flanc des montagnes. En fait, ce sont des salineras, autrement dit des cultures de sel. Ses cultures sont en terrasses de sel à flanc de montagnes. Ils datent de la période pré inca. Ils ont commencé à extraire du sel. Quant à Moray, c’est un véritable site inca aux terrasses circulaires. Le lieu a été un endroit où cette ancienne civilisation cultivait des potagères. Car il concentre plutôt à l’agronomie.

Une randonnée à Cabanaconde, une occasion de rencontrer les Quechuas

Cabanaconde est un petit village qui se situe dans le sud du Pérou, dans la région de Cuzco et appartient à la province de Cayllona à 16 km de Cruz del Condoret. Une randonnée dans cette partie du pays vous amène à découvrir le berceau des Quechuas. Pour nous, c’est une marque de matériel de camping. Toutefois, sachez que c’est une ethnie, remontant à l’époque précolombienne. Autrement dit, ce sont des descendants directs des Incas. Il faut savoir que ce peuple se trouve actuellement disséminé au Pérou, en Argentine, en Équateur et en Bolivie. Pour en savoir plus sur cette destination, vous pouvez consulter les autres sites spécialisés. Lors de ce périple qui peut durer quelques jours, atteindre ce village est un réel exploit. Cette bourgade se trouve à 3 200 m d’altitude. Sur ce parcours, les montées semblent interminables. Cependant, les rencontres en cours de route vous donneront de la vigueur. D’ailleurs, ayez quelques moments pour admirer le paysage qui vous entoure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *